Actualités

> Voir la suite des actualités
Vous êtes ici > Accueil  > Activités > Formation  > Formation à la détection des réseaux enterrés : nouveau groupe de stagiaires

Formation à la détection des réseaux enterrés : nouveau groupe de stagiaires

Formation à la détection des réseaux enterrés : 8 salariés d’entreprises de TP, d’architecture et d’ingénierie du Limousin et de régions limitrophes  ont pu bénéficier du module 1 de formation sur les bases de la détection des réseaux enterrés.

En effet, les 5 et 6 juin 2013 la ZADEPRE a accueilli un nouveau groupe de stagiaires :

-une dessinatrice et un topographe de l’entreprise Etudis de Saint-Georges-lès-Baillargeaux,

-deux responsables bureau d’étude de l’entreprise MECI de Cournon d’Auvergne,

-un responsable bureau d’étude et un monteur réseaux de l’entreprise Contant SAS de Lubersac,

-un agent d’étude et une technicienne de la SAS ALLEZ d’Oradour sur Glane.

Cette formation est mise en place par une succession de séquences en rapport avec une procédure complète d’investigation complémentaire.

Les animateurs de la PFT TP du Limousin se sont succédé et sont intervenus chacun dans leur domaine de compétence.

-M. Breysse :

o   Séquence : réforme anti-endommagement. Il développe  la réforme et ses conséquences.

o   Séquence : marquage piquetage normalisé. Il présente les règles précises du marquage piquetage (techniques du marquage, le matériel, le code des couleurs, la mise en place, les règles de durée…).

-M. Meilhac :

o   Séquence Connaissances générales sur les réseaux : Sa présentation porte sur la réglementation de la construction des réseaux (adduction d’eau, assainissement, électricité, gaz, télécom, conception – réalisation des futurs réseaux) et les affleurants associés. Le but est de montrer l’influence des technologies de construction des réseaux sur la détection.

-M. Yahaoui :

o   Séquence : principe des méthodes de détection non-destructives. Les principes de fonctionnement des différents types de matériels de détection sont démontrés. Cette connaissance est indispensable pour pourvoir faire le choix de mise en place de procédures.

-MM. Laumat et Pedotti ont animé les séquences pratiques de terrain. Les stagiaires ont pu mettre en œuvre successivement les radars et détecteurs électromagnétiques. Les manipulations leur ont permis de mettre en évidence les cas d’utilisation ainsi que les limites de chaque appareil.

-M. Berthéas :

o   Séquence : géolocalisation et géoréférencement. Cette séquence consacrée aux outils et techniques de géoréférencement a permis aux stagiaires, à partir du marquage réalisé lors des manipulations de détection, d’utiliser les différents appareils de géopositionnement, en particulier le GPS ou station totale. Il s’en est suivi de l’exploitation de leur levé avec les représentations graphiques numériques.

Les stagiaires ont été satisfaits d’avoir une vue d’ensemble de la réforme anti-endommagement et de ses conséquences, depuis le texte jusqu’à la détection pratique.

Au cours de la discussion, pour certains stagiaires, il est apparu des différences entre les présentations des animateurs et les pratiques sur le terrain.

Les animateurs se sont engagés à approfondir les questions et à apporter les réponses.